». 274 feuilles de dimension 64 cm par 40 cm sont ainsi produites. La carte de Cassini, dont l’objectif premier reste le référencement et le positionnement rigoureux de tous les feux de France, ne signifie au lecteur qu’une représentation de l’esprit du relief, faute de mesures de nivellement. Pour les levés, seuls huit topographes commencent leurs travaux en région parisienne à l’échelle du 1/10 000 en ayant préalablement densifié le réseau de triangulation existant. En titre: pour cette carte d'Etat-Major d'ailleurs incomplète puisque coupé en 2, le bas de celle-ci étant absent. Un diapason permet à l’exécutant de disposer à tout instant d’un modèle de hachures type, conçu de telle sorte que l’intensité de la teinte soit proportionnelle à la pente. Elles culminent avec la victoire électorale du Front Populaire le 16 février 1936 et d… Une ordonnance royale de 1827 en confie l'exécution au Dépôt de la Guerre même si des premiers essais eurent lieu dès 1818. Ce dernier type, faute d'être mentionné sur les cartes, est moins connu que les précédents, a fortiori lorsqu'il n'apporte que des modifications mineures au type 1922 (différence de tramage des coloris et de l'épaisseur des traits). 2 types (en 6 couleurs) ont vu le jour : type 1880 et 1912 ; Réduction au 1/320 000 en 33 feuilles monochromes ; Réduction au 1/500 000 en 15 feuilles (en 5 couleurs) : "Carte Prudent" ; Réduction au 1/600 000 en 6 feuilles. Il est établi pour que le rapport hachure sur intervalle égale une fois et demie la pente. L'IGN via son Géoportail propose aujourd'hui en 2D et 3D une carte de France métropolitaine reconstruite (assemblage numérique) à partir des 78 dessins-minutes originaux de la carte d’état-major, dessinés à l'échelle 1:40000, aquarellés, récemment scannés (avec une résolution de 40 microns) puis géoréférencés par l'IGN. En vue d’aider l’exécutant, l’espacement des courbes de niveau correspondant à chaque teinte figure sur le diapason. Parce que cette hypothèse est loin de répondre aux subtilités d’un relief réel, le dessinateur doit toujours manipuler les diapasons en les adaptant aux diverses situations rencontrées si bien que le traitement d’un relief en hachures fait indubitablement appel à plus de réflexions que le tracé de simples courbes. Tout le reste du territoire sera levé exclusivement au 1/40 000. Réduction au 1/100 000 et colorisation en 5 couleurs : Réduction au 1/200 000 en 81 feuilles. En 1878, le ministère des Travaux Publics confie à Charles Lallemand (1857-1938) la tâche d’améliorer et de ». Avant l'étape de la gravure, la première forme rendant ce travail colossal fut un dessin-minute réalisé par plusieurs contributeurs, tous respectant les normes graphiques de représentation. Les meilleures offres pour Carte d'état-major / US Army / Allemagne / Wilhelmshaven / 1944 / WW2 sont sur eBay Comparez les prix et les spécificités des produits neufs et d'occasion Pleins d'articles en livraison gratuite! La carte d'état-major succède au plan-relief. Je veux surtout asseoir sur des bases solides l’exécution de la grande œuvre qui nous est confiée, et en même temps la faire participer au progrès général. Il existe des dérogations à cette règle : lorsque les pentes sont très fortes (milieu à relief prononcé) le dessin des hachures devient impossible (espacement entre hachures extrêmement réduit), on adopte alors les directives suivantes : La loi du quart réglant les questions de l’espacement et de la longueur des hachures, reste à traiter de leur épaisseur. Pour l’établissement des minutes au 1/40 000, l’instruction préconise l’utilisation des points cotés (« cotes de niveau ») avec la mise en place de hachures (« tracés des lignes de plus grandes pentes »). Les années qui suivront 1823 verront une divergence d’opinions sur la question de la représentation de l’orographie entre les membres du personnel du Dépôt de la Guerre, certains jugeant les dispositions de 1823 non satisfaisantes. Des versions couleurs et monochromes coexistent. Elle consiste en une confirmation des diverses dispositions prises dans les instructions précédentes et tente d’élucider les derniers points qui posent problème. ». Ouvrage et correspondance. A l'heure du GPS et d'internet, la carte papier reste indispensable pour qui veut embrasser d'un coup d'œil un champ de bataille aussi vaste et planifier son parcours de façon rationnelle et efficace. Cependant, comme dans toutes réformes, les vieilles pratiques ont la vie dure et dès l’année suivante, des circulaires sont émises à destination des chefs de section pour que les officiers dont ils ont la responsabilité respectent les « règles de l’art » auxquelles ils ont l’obligation de se conformer. Une des grandes « nouveautés » apportées par la carte de l’état-major est la tentative d’une représentation raisonnée du relief. Les formes du bâti sont rendues avec précision, de façon comparable à une carte IGN contemporaine. Par extension on nomme communément ces feuillets « carte d'état-major ». Des victoires à l'effondrement Après l'écrasement de la Pologne et la défaite de la France, Hitler est le maître d'une grande partie de l'Europe. Le choix des hachures comme seul moyen de rendre compte « in fine » de l’orographie est clarifié en 1827. Il s’agit là d’un texte de référence qui perdurera jusqu’à l’achèvement de la carte. Le colonel Bonne est totalement contre l’idée de faire appel à des courbes de niveaux, et ce, à quelque échelle que ce soit. Un outil de circonstance pour la préparation de visites culturelles sur ces champs de batailles meurtriers qui impactèrent de façon plus ou moins directe quasiment toutes les familles françaises. C'est la lecture de l'échelle du document qui tout de suite interpelle: Il s'agit d'une carte allemande, de l'armée allemande. », « de rechercher en même temps s’il est applicable à toutes les échelles, et particulièrement à celles du 1/40 000 et du 1/80 000, la première employée pour les minutes de la carte de France, et la seconde pour la gravure. Nombre d'opérations militaires jalonnent la Seconde Guerre mondiale, sur de multiples fronts. Cette technique a commencé à être utilisée en. La première réunion de la Commission de Topographie renouvelée a lieu le 25 février 1826. Baron Pelet, lieutenant général, Pair de France, directeur du Dépôt général de la guerre de 1830 à 1850. La carte du champ de bataille à la date du 7 mai 1945. target.style.MozUserSelect="none" En ce qui concerne la carte de l’État Major, la représentation de « la montagne » sur les premières minutes ne se limitait qu’au seul respect de la règle du quart. En 1974, le Cours du Collège d'état-major fait place au Cours de Commandement et d'état-major, qui est encore donné de nos jours. La jeune république espagnole est à cette époque victime d'une flambée de violences qui se soldent par plusieurs centaines de morts. Première Guerre mondiale. Le commandant Maissiat, chef de la section topographique du Dépôt de la Guerre, a calculé des tables de cette formule dont chaque officier avait copie. densifier le réseau Bourdalouë. Le rôle du CFC est élargi en 1998 afin d'inclure des cours avancés en études militaires et en sécurité nationale. Pour les minutes au 1/10 000 cohabitent : À la suite de cet état des lieux, l’instruction poursuit sur le passage probable de l’échelle des minutes au 1/40 000 (clarifié en 1824) et préconise de ce fait l’abandon pur et simple des courbes de niveau. » Par définition, les hachures sont toujours normales aux courbes de niveau. Les cotes de niveau, çà et là sur les berges de rivières ou sur les hauteurs qui les avoisinent et les dominent, sont surtout nécessaires pour indiquer comment et de combien les rives se commandent, car le dessin laisse toujours de l’incertitude à cet égard. Les stages d'état-major pendant la Drôle de guerre. Il est documenté dans la brochure. Nombre d'opérations militaires jalonnent la Seconde Guerre mondiale, sur de multiples fronts. On s’interroge par exemple sur le bien-fondé de maintenir des levés au 1/20 000[8] alors que l’échelle de production (le 1/80 000) ne permet pas de conserver tous les détails. Dès le milieu du XIXe siècle, des cartes adaptées de la carte d'état-major voient le jour. La triangulation sur laquelle reposent les levés planimétriques est celle des ingénieurs géographes. Trouvez carte etat major en vente parmi une grande sélection de 2nde guerre mondiale 39-45 sur eBay. Elle fait aussi état des difficultés de détermination que les officiers pourraient rencontrer et propose des méthodes. On y parvient en traçant sur une carte à grande échelle les lignes de partage des eaux ou les crêtes des bassins hydrographiques, jusque dans leurs moindres subdivisions. Cette carte peut être vue comme succédant à la carte de Cassini dont l'absence de mise à jour devenait de plus en plus gênante (entre-temps le réseau routier, les bourgs, villes et villages avaient progressé, de même que la déforestation, la surface boisée a même atteint vers cette époque son minimum historique)[1]. Voici une carte d'état major de l'Armée Française datée d'Août 1928 représentant le Bassin d'Arcachon ,intitulée La Teste de Buch. Pour ce faire, il est nommé directeur d’un service créé en 1884 : le Nivellement Général de France (N.G.F.). qui était la moyenne pondérée de quatre notes : Ce concours montre une fois de plus, par l’importance du coefficient attribué, le souci de la question du relief. terrain et l’exactitude des raccordements ». Documentation. Lorsque leur tracé est rigoureux, on doit pouvoir sans difficulté passer d’un type de représentation du relief à l’autre. Achetez en toute confiance et sécurité sur eBay! Pertes alliées, matériel déchargé et prisonniers de guerre. Des précisions sont apportées quant au choix des points cotés. Cher lecteur, chère lectrice. Quelques nouveautés apparaissent à partir de 1839 : dorénavant, les officiers emporteront avec eux des modèles de terrain pour aider à la mise en place des courbes. En 1863, alors que les derniers levés en Savoie touchaient à leur fin, le lieutenant-colonel Borson écrit à ce sujet : « Les officiers doivent être prévenus contre le relâchement qui peut les gagner facilement, en face de la tâche ingrate d’avoir à lever des déserts de glace ou des zones stériles et inhabitées. Traduite dans les langues des principaux belligérants du front ouest (français, anglais, allemand), la carte permet de localiser aisément les différents champs de batailles classés par ordre chronologique. Il s’agit là de zones montagneuses. ». Héritières des cartes d'État-major, les cartes IGN œuvrent aujourd'hui pour la paix. La réalisation de ce réseau s’échelonnera de 1857 à 1864 par la mise en place de 15000 repères en fonte sur tout le territoire national. Cependant, les hachures ne peuvent être mises en place que sur connaissance expresse des courbes de niveau d’où elles tirent toute leur rigueur. Le cadre spécifie la valeur de ces lignes en grades décimaux (exemple : 50' = 0,5 g) côté intérieur et en degrés sexagésimaux côté extérieur (exemple: 50' = 5/60 = 0,833°). Il s’agit essentiellement des territoires cédés à la France en 1860 (comté de Savoie et de Nice) ainsi que de la Corse. La projection utilisée à la conception de la carte est celle dite de Bonne. En 1830, douze ans après les premiers levés, des problèmes persistent toujours. Il présente une échelle de douze teintes associées à des pentes type allant de 1/1 à 1/144° [11]. Le 15 mars 1851 une instruction générale est transmise à tous les topographes de la carte de France ; même si elle fut complétée plus tard, ce sera la dernière. Pour ce faire, avant même le levé topographique il a fallu mettre en place tout un semis de points calculés en altitude répartis de façon judicieuse sur la zone de la carte à lever. Cette disposition se retrouve dans les cartes IGN actuelles au 25 000, Dans la pratique, les hachures les plus longues que l’on rencontre en consultant les différentes feuilles de la carte ne dépassent pas les 16 mm, preuve que les graveurs se sont limités à représenter les pentes supérieures à 1/64. Il omettra, dans certains cas, des pentes faibles qu’il devra indiquer dans d’autres, dans l’intention toujours de conserver l’ensemble et l’esprit des formes du terrain. Il s’agit de la date de déploiement des ingénieurs géographes pour commencer la « nouvelle carte topographique de la France[3] ». * Se procurer la carte IGN de la Grande Guerre, function disableSelection(target){ Le 2 août 1914, quand éclate la 1re Guerre mondiale, l’armée française compte 1750 officiers brevetés formés auxquels s’ajoutent les élèves des deux promotions mobilisées à la fermeture de l’École supérieure de guerre. Elle rappelle qu’il faut préférer des points judicieusement choisis à des points plus épars et en sur-quantité. À travers des notes, des interrogations se forment. Le peu de formation qu’ils avaient à ce sujet leur permettait de représenter le relief d’une manière certes très minutieuse, mais peu expressive sur les traits réellement caractéristiques de la zone qu’ils devaient lever. Ce diapason était tout à fait approprié aux pentes moyennes mais avait l’inconvénient d’un rendu fort contrasté entre les zones de plaines (quasi inexpressives) et les zones montagneuses (lourdeur de lecture due à l’« invasion » des hachures). target.onselectstart=function(){return false} Citations sur les colonies. Commandement du groupe d'armées de l'Est (GA2) Présentation et Seconde Guerre mondiale. Les missions et opérations les plus originales et extravagantes de la Seconde Guerre mondiale. Les stages organisés à l’École supérieure de guerre à Paris. Armée du Levant. En « pays ordinaire », la zone à lever s’étendait à un carré de 20 km de côté ; en moyenne montagne le côté se réduisait à 17 km (16 km en haute montagne) tandis que dans les « pays à peu près plats » le côté pouvait atteindre 25 km. Cette carte n°63 issue du 2e volume du tome 1 (La guerre de mouvement) de l’étude du Service historique de l’état-major de l’armée intitulée « Les armées françaises dans la grande guerre », fait état de la situation de l’armée de Paris le 5 septembre 1914 en fin de journée. Le terme état-major est utilisé en référence aux officiers d'état-major qui ont réalisé les levés. une note sur 20 coefficient 4 pour le dessin du trait, une note sur 20 coefficient 2 pour les teintes, les lignes de plus grandes pentes et les courbes horizontales qui correspondent aux cols et aux autres points caractéristiques, l’écartement minimum entre hachure est fixé à un demi millimètre, ce qui correspond à un espacement entre courbes de niveau de 2 millimètres (0,5. l’épaisseur des hachures est augmentée pour les pentes les plus fortes de manière à obtenir une teinte proportionnelle à la pente ; les hachures cèdent la place au signe de l’escarpement lorsque l’écartement des courbes de niveau n’excède pas le quart de millimètre (ce qui correspond au 1/80 000 avec un équidistance de 20 mètres à une pente de 1/1). Les missions et opérations les plus originales et extravagantes de la Seconde Guerre mondiale. On comprend l'intérêt économique pour la filière touristique dans le Nord-Est de la France... Quoi qu'il en soit, cette carte est indéniablement un outil très intéressant pour le touriste désireux de se rendre sur ces hauts lieux de sacrifice. Une ordonnance royale de 1827 en confie l'exécution au Dépôt de la Guerre même si des premiers essais eurent lieu dès 1818. Cartes d'état-major de la France (1940). La bataille de Cherbourg est une opération militaire de la Seconde Guerre mondiale qui a lieu dans la Manche, autour de Cherbourg, entre le 6 juin et le 1 er juillet 1944.. Lancée par l'armée américaine, dès le Débarquement, son objectif est de prendre Cherbourg tenu par les Allemands et d'utiliser son port pour amplifier et accélérer le débarquement de matériel et de vivres. Le respect strict des trois règles de base permet, nous l’avons vu, de tracer sans aucune hésitation les hachures dans le cas de pentes à tracés linéaires. Cette instruction nous informe sur l’ampleur de la tâche qui pouvait être assignée à un officier d’état-major. Durant près de vingt années il va améliorer les méthodes opératoires[12](invention de nouveaux outils, raccourcissement des visées…). Héritières des cartes d'État-major, les cartes IGN œuvrent aujourd'hui pour la paix. En 1857, Boudalouë se voit confier la réalisation d’un nivellement général de la France. Toujours sur le registre du relief, une autre partie de l’instruction traite des courbes de niveaux. Carte d'État-major de 1866, échelle 1/40,000, département de la Haute-Savoie, près de Chamonix, en très haute résolution, En région de plaine (Environs de Crèvecœur-le-Grand (Oise) - feuille de Montdidier (Somme) - 1/80 000 - révision de 1885). Une méthodologie est même précisée : « […] il convient, avant d’explorer une contrée, de bien se pénétrer de sa configuration hydrographique. Plus que précédemment, la seconde moitié du XIXe siècle va, avec l’ère préindustrielle, voir la mise en chantier de nombreuses voies de communication à l’échelle nationale (chemins de fer essentiellement mais encore canaux, routes, ponts…). Après de multiples modifications, c’est finalement un diapason dit « diapason français » mis au point par le colonel Hossard qui succède à celui de Bonne. La formule de calcul des points cotés est la suivante : Avec : dN la dénivelée recherchée ; K la distance ; D la distance zénithale ; n la réfraction et r le rayon moyen de la Terre. Par exemple l'inscription « 3024 » signifie « mars 1924 ». Pour la carte de l’État Major 80000/4000= 20 m. Toutefois, étant donné que l’intensité du relief de tout un pays n’est pas uniforme, des adaptations de cette valeur interviennent dans les régions très montagneuses ou à très faible relief. if (typeof target.onselectstart!="undefined") //IE route Cette carte est conçue comme un outil pour « le développement durable du tourisme mémoriel » qui doit bénéficier d'un « nouvel élan » avec le centenaire. Même si « l'offre cartographique » a tendance à s'étoffer, la carte de référence reste la carte d'état-major jusqu'à la fin de la première moitié du XXe siècle. C'est le début d'une guerre civile de trois ans et un prélude aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Une réflexion porte sur l’emplacement des points cotés qui doivent, pense-t-on, se trouver essentiellement sur les lignes caractéristiques du terrain. La réalisation de hachures repose sur le respect de trois règles fondamentales : 1) Le principe de la ligne de plus grande pente : le trait d’une hachure suit toujours la ligne de plus grande pente que l’on rattache directement à la ligne d’écoulement des eaux. La carte au 1/80 000 ne fut complètement éditée qu'en 1875 pour la France continentale, en 1878 pour le Comté de Nice, et en 1880 pour la Corse. La projection a été modifiée, passant de celle de Bonne à la projection Lambert-93 permettant de superposer cette carte aux cartes modernes. Figurent sur ces cartes les organisations ennemies : tranchées, batteries… Un code couleur est adopté : bleu : installations ennemies ; rouge : installations amies ; tout le reste est noir. Des réseaux départementaux voient le jour mais très vite le besoin d’un réseau de points connus dans un même système altitude se fait ressentir ; de là à ce que la Carte d’État Major ne les englobe, il n’y a qu’un pas ! Les formes générales du terrain et les accidents secondaires se dessineront ensuite plus ou moins à vue, mais on aura bien soin, dans les stations les plus importantes de dessiner un ou plusieurs profils, qui serviront à conserver la trace durable de l’aspect des lieux, et qui, réunis et coordonnés avec d’autres, permettront d’obtenir un figuré assez précis de la région. Le respect rigoureux de cette règle permet de retrouver le tracé des courbes de niveau à partir des hachures. Yves Lacoste, père de la géopolitique française, titrait son ouvrage de référence : La géographie ça sert, d'abord, à faire la guerre. Société historique et archéologique du Périgord, Exemple de consultation de la carte d'état-major, Exposition virtuelle : Carte d'état-major, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Carte_d%27état-major&oldid=176743755, Pages avec des arguments non numériques dans formatnum, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Général Brossier s'appuyant sur les avis du lieutenant-colonel Puissant et du colonel Jacotin, Général Lachasse de Vérigny, général Brossier, des courbes de niveau à équidistance de 5. une note sur 20 coefficient 3 pour le trait. Nous contacter : redaction[arobase]histoire-pour-tous.fr, Se procurer la carte IGN de la Grande Guerre, 14-18, elles étaient en guerre (France 3). Certains souhaitent une représentation rigoureuse du relief alors que d’autres privilégient l’effet artistique seul. Figurine Personnel d'état major de la seconde Guerre mondiale (4 figures) Echelle : 1/35 L'échelle 1/35 est surtout utilisée pour les maquettes militaires (chars, canons, camions) et les figurines correspondantes. Chaque ingénieur géographe remet au dépôt ces calques et ce n’est qu’après que la transformation courbe de niveau → hachures a lieu. Comment le sont-ils ? Rédit biographique Itinéraire héroïque d'un commando britannique en Bretagne durant la Seconde Guerre mondiale Les exploits du major Colin Ogden-Smith, commando et agent du S.O.E durant la Seconde Guerre Mondiale Ce récit est la révélation d'un courage extrême exprimé au travers du portrait d'un homme qui a sacrifié sa vie pour la libération de la France. devra faire effectuer des réductions au 1/80 000 des feuilles à graver pour « constater l’effet général des mouvements du ». Les notions de « ligne de partage des eaux », « ligne de faîte », « cols », « ensellement » sont abordées et précisées. Il existe quatre types de cette carte d'état-major « nouvelle génération » : Pendant la Première Guerre mondiale, une série de cartes devant satisfaire au plan directeur de tir est produite par augmentation photographique[14] par le Service Géographique de l'Armée.